Your address will show here +12 34 56 78
Blog, Non classé


La crise sanitaire actuelle démontre et conforte l’importance de la communication interne au sein des entreprises. Entre confinement et télétravail, beaucoup d’entreprises ont dû réorganiser le travail en équipe et les méthodes d’échanges.

La communication interne a connu un véritable essor depuis une année, pour assurer le bon fonctionnement général, informer les salariés, maintenir le contact avec l’entreprise. Autant de notions qui illustrent le rôle essentiel joué par les équipes de communication interne pendant cette période de crise.

La généralisation du télétravail a nécessité de nouvelles manières de créer et de diffuser du contenu et des informations autour des entreprises.
Outre le maintien du lien collaborateurs/entreprise, la communication interne en permet également : 

  • d’augmenter l’engagement des collaborateurs,
  • de maintenir la productivité à court terme,
  • de pérenniser la confiance dans l’organisation.

Airvance Group

Le Groupe Airvance, né en 2020 du rapprochement de deux groupes (le groupe France Air et la divison HVAC (Heating Ventilation & Air Conditioning) du Groupe SIG plc) est aujourd’hui un poids lourd expert international du traitement et de la diffusion de l’air sur les marchés des bâtiments tertiaires, de l’habitat, de l’hygiène hospitalière, des industries et des cuisines professionnelles.


  • 421 M€ de CA
  • 14 pays
  • 45 000 références produits


Le besoin

La création et la réalisation de nouveaux outils de communication interne pour informer et fédérer ses 1 650 collaborateurs à travers le monde. Permettre à chacun bien comprendre les challenges à relever et partager les valeurs et engagements d’Airvance Group.


Notre production

Pour privilégier une communication fluide et dynamique adaptée aux besoins d’information des collaborateurs et des managers, nous avons conçu un journal trimestriel bilingue (français/anglais). L’agence a travaillé sur la ligne graphique et éditoriale du support, en cohérence avec la charte graphique du groupe.


  • Mise en place de rubriques et propositions de sujets
  • Création d’un outil participatif : les collaborateurs participent activement à la conception de chaque numéro (remontées des infos, envoi de photos, interviews…)
  • Création d’un concours ouvert à tous pour définir le nom de cette newsletter
  • Création d’e-mailings pour informer de chaque parution et accéder à la dernière newsletter



Des supports adaptés

Pour répondre aux différents besoins et attentes des collaborateurs, la newsletter est disponible en version web et print, car on n’oublie pas les irréductibles qui préfèrent tenir le toucher du papier et feuilleter à leur rythme !

Le format digitalisé intègre des fonctionnalités diverses : zones de zooms, recherches, partage par mail, impression, ajout de notes, sommaire interactif… ainsi que des liens externes de navigation pour approfondir certaines informations. Cet outil « custom » allie également souplesse et adaptabilité : la lecture se fait à loisir et sur tous les supports disponibles (téléphone portable, tablette, ordinateur).

Une communication spécifique pour les managers du Groupe est également réalisée en parallèle, permettant de cibler les messages et de leur partager méthodes et outils nécessaires au bon exercice de leur fonction.



Traçabilité et impact

Cet outil numérique intègre des trackers statistiques, permettant de mesurer le taux de prise en main et l’impact des sujets développés dans chaque rubrique. Ainsi, nous pouvons facilement adapter et cibler les besoins et envies des lecteurs à chaque numéro.


Notre exigence

Nous sommes particulièrement attentifs à la qualité des articles et des iconographies associées, et à la récurrence de l’outil pour renforcer son attractivité afin de créer un rendez-vous attendu. Une cellule dédiée de 3 personnes accompagne notre client sur toute la chaîne de production et répond présent à toutes ses exigences !


Chiffres clés pour la Newsletter #1

10 jours après la publication de la première newsletter Groupe, l’accueil des collaborateurs a été plus que positif :


  • 98 % ont apprécié le support et les articles abordés.
  • 94 % ont lu tout ou partie de la newsletter.
  • 69 % ont consulté la version web uniquement.
  • 31 % se sont tournés spontanément vers la version papier.
0

Non classé

Notre article de la semaine dernière vous a peut-être amené à réfléchir au développement d’une application web métier pour votre entreprise. Aujourd’hui, entrons davantage dans le vif du sujet. Posez-vous les bonnes questions pour bien démarrer le développement de votre application. Devez-vous privilégier l’application web sur mesure ou plutôt standardisée, comment calculer le coût du développement de votre application et  comment rédiger un bon cahier des charges fonctionnel, autant de questions auxquelles nous vous apportons quelques éléments de réponse.

 

Application sur mesure ou application standardisée : que choisir ?

 

Avant de vous lancer dans le développement de votre application web métier, il est important de faire un choix entre une application sur mesure et une application standardisée. Comme toute solution, l’application sur mesure présente de nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients. Voici comment choisir…

 

Analysez vos besoins spécifiques. L’objectif d’une application web métier est de répondre aux besoins de votre activité. Analysez chaque fonctionnalité qui sera nécessaire à votre activité et si une application standardisée répond à toutes vos problématiques, alors n’hésitez pas à la choisir. En revanche, si les applications existantes ne répondent pas à tous vos processus et que certaines fonctionnalités sont propres à votre entreprise, alors optez pour du sur mesure. N’essayez surtout pas de changer une solution standardisée pour l’adapter à vos process, le résultat n’en sera pas satisfaisant.


• Innovez et démarquez-vous de la concurrence. Accessible à tous, une application standardisée propose les mêmes outils quelle que soit l’entreprise, ce qui annule un potentiel avantage concurrentiel. Une application sur mesure vous permettra en revanche de rester compétitif dans votre secteur en améliorant vos process par rapport à ceux des autres. La question qui se pose alors est l’utilité de cette application pour votre entreprise. Si elle est nécessaire au développement de votre compétitivité, personnalisez-la et soyez toujours à l’affût des nouvelles fonctionnalités pour vous démarquer de la concurrence. Dans le cas contraire, restez sur une solution déjà existante.


• Anticipez l’évolution de votre application. Une application sur mesure est évolutive contrairement à une application standardisée. Si votre activité est amenée à changer, votre web app suivra ces changements avec des nouvelles fonctionnalités directement intégrées à votre workflow.


• Pensez à l’expérience utilisateur. Le développement de votre application devra être adaptée à vos collaborateurs et à leur façon d’utiliser les outils mis à leur disposition. Une application standard n’est pas toujours optimisée et facile d’utilisation.


Fixez votre deadline et votre budget. Le délai de conception d’une application sur mesure n’est bien évidemment pas le même que celui d’une application existante. Pour cette dernière, aucune conception ni développement n’est à prévoir, son utilisation pourra se faire à court terme. En revanche, le développement d’une solution personnalisée nécessite bien plus de temps : vous devrez trouver une agence et établir un cahier des charges fonctionnel, et le développement de l’application pourra prendre plusieurs mois selon vos demandes. Il s’agit d’un projet à moyen ou long terme. Votre choix dépendra également du budget que vous vouez allouer à ce projet, une application déjà existante étant en général moins onéreuse.


• Choisissez la bonne agence. Si vous décidez de développer votre propre application, il est important de choisir la bonne agence. Un travail de qualité devra fournir une bonne expérience utilisateur avec une application fonctionnelle et facile d’utilisation. Elle devra également être totalement sécurisée et sans faille. Les solutions déjà existantes ont l’avantage d’avoir déjà été testées de nombreuses fois et d’avoir une sécurité solide dont les failles peuvent être corrigées rapidement.

 

Votre choix entre une application standard ou sur-mesure dépendra donc beaucoup de l’utilité réelle de cette solution et de la place qu’elle aura dans votre entreprise.

 

 

Rédiger son cahier des charges fonctionnel : optez pour la méthode Agile

Écrire un cahier des charges fonctionnel avant le développement de votre application est indispensable. Il permettra à vos équipes ainsi qu’aux développeurs de mieux comprendre la structure de votre application pour vous proposer des solutions techniques adaptées et une architecture pertinente. Objectif : éviter les allers-retours et gagner du temps dans la conception. Chez Trait d’Union, on dit « oui » au cahier des charges, mais on recherche avant tout l’agilité. Le marché évolue beaucoup trop rapidement et votre activité risque de se développer autrement de ce que vous aviez prévu pour perdre du temps avec les lourds cahiers des charges traditionnels. Vous pouvez opter pour un cahier des charges dit « Agile » qui a l’avantage d’être beaucoup plus souple et de s’adapter à l’évolution de vos besoins à travers la rédaction de documents courts et de développement à court terme.


Pourquoi choisir la méthode Agile ?

Les approches traditionnelles nécessitent un cahier des charges fonctionnel détaillé et validé avant la mise en réalisation du projet digital, ce qui laisse peu de place au changement. Selon la complexité du projet, le développement de l’application peut prendre du temps et souvent apparaît un décalage entre le besoin initial et l’application finalisée. L’activité de l’entreprise ayant évolué entre temps, certaines fonctionnalités demandées ne s’avèrent finalement pas utiles alors que d’autres, non demandées, auraient pu apporter une plus-value. Dans ce cas, le cahier des charges initial faisant foi, on aboutit à un résultat insatisfaisant de l’application qui risque de ne jamais voir le jour et de compromettre la relation entre l’agence et son client.

La méthode Agile est une autre approche de la gestion de projet. Elle vous place au centre du projet en vous impliquant dans le processus de développement de votre application, de la mise en route jusqu’à sa finalisation en adoptant un processus incrémental. Le développement de l’application se fera étape par étape et chaque étape sera corrigée et validée par le client avant la mise en oeuvre de l’étape suivante. Le client obtient une meilleure visibilité de son projet grâce à un feedback régulier lui permettant d’appliquer directement les changements nécessaires. Cette méthode permet souvent un processus de développement bien plus rapide que les méthodes classiques.

 

Fonctionnement de la méthode Agile

Dans le cadre d’un projet de développement d’application web, la méthode Agile consiste à proposer une version minimale de l’application puis à intégrer progressivement des fonctionnalités, par un processus itératif. Le travail se fait via des objectifs à court terme, appelés « itérations ». Lorsqu’une itération est développée, elle est directement soumise au client qui peut alors se rendre compte très tôt et par lui-même du travail réalisé, et s’aligner sur son besoin. Une fois le premier objectif atteint, on s’adapte à la situation et on fixe le suivant, jusqu’à la finalisation de l’application. Cette méthode offre une extrême souplesse. Chaque étape permet de mieux planifier les prochaines mais aussi d’évaluer régulièrement les progrès liés au projet. À tout moment, le client peut changer les fonctionnalités qui n’ont pas encore été développées ou échanger l’ordre de développement des fonctionnalités en fonction des besoins du marché. La transparence et les retours réguliers permettent d’instaurer un climat de confiance entre l’agence et son client.

 

Un exemple concret d’agilité, la méthode Scrum

Pour bien expliquer le fonctionnement des méthodes Agile, prenons l’exemple concret de la méthode Scrum que Trait d’Union utilise depuis plusieurs années. Les projets suivant cette méthode sont divisés en plusieurs cycles de travail relativement courts que l’on appelle « sprints ». Ils se forment autour d’une équipe multifonctionnelle constituée du :

  • Product Owner (responsable produit) : il représente en général le client final et les utilisateurs de l’application. Il définit les spécifications fonctionnelles et présente la vision globale de l’application au reste de l’équipe. C’est lui qui établit la priorité des différentes fonctionnalités, et qui valide ou corrige les fonctionnalités déjà développées. Il doit donc se mettre à la place des futurs utilisateurs et prioriser les besoins pour aboutir à une application la plus fonctionnelle possible.
  • Scrum Master : il fait le lien entre le Product Owner et les équipes de développement. Son rôle est de piloter l’équipe et faire le nécessaire pour lui permettre d’atteindre les objectifs fixés pour chaque sprint. Il s’assure du respect des délais et a un véritable rôle de conseiller auprès du responsable produit.
  • L’équipe de développement assure la réalisation opérationnelle de l’application.  





Tout projet Scrum démarre par la constitution du « Product Backlog » par le product owner. Il s’agit de l’ensemble des exigences fonctionnelles et non fonctionnelles de l’application. Une fois cette étape franchie, le processus Scrum se met en place via un ensemble de réunions clairement définies et strictement limitées dans le temps pour chaque cycle de travail :


  • Planification de l’itération (ou « sprint ») : il s’agit ici d’une réunion où l’équipe de développeurs choisit les éléments prioritaires du Backlog qu’elle réalisera au cours du sprint.
  • Revue de sprint : une fois le sprint réalisé, l’équipe de développement présente les différentes fonctionnalités développées au responsable produit et recueille son feedback. C’est aussi le moment d’anticiper le ou les prochains sprints.
  • Rétrospective du sprint : une fois le dernier sprint « corrigé », les équipes dégagent les axes d’améliorations à prévoir pour les prochains sprints, en fonction des retours occasionnés par le sprint réalisé.
  • Mêlée quotidienne : cette réunion quotidienne de 15 min permet une synchronisation des membres de l’équipe de développement. Chaque membre est invité à partager ses avancées de la veille, sa mission du jour, ainsi qu’identifier tout problème pouvant nuire au bon déroulement du sprint.

La méthode agile Scrum est donc une approche itérative très efficace pour gérer votre projet d’application web métier. Chaque membre de l’équipe aura un rôle et des responsabilités qui lui seront propres, les cycles de travail seront courts et précis, ce qui permet une gestion flexible et évolutive de vos projets.


Comment évaluer le coût de développement une application sur mesure ?

En utilisant la méthode Agile, l’évaluation des coûts sera beaucoup plus facile qu’avec une méthode traditionnelle, et surtout bien plus en adéquation avec l’évolution de votre projet. Si vous utilisiez la méthode classique, l’estimation se ferait en amont de la prestation selon votre cahier des charges fonctionnel détaillé et ceci en fonction de la durée moyenne d’une mission comparable et des coûts habituels de l’agence sélectionnée. En méthode Agile, l’estimation de la durée de chaque étape permet d’évaluer plus précisément le coût final de votre prestation. Le projet étant découpé en backlogs chacun associé à des unités de temps, l’évaluation du coût est donc plus flexible et plus précise.

Ce que comprendra le coût de développement de votre application

 

Les éléments suivants seront automatiquement inclus dans le développement de votre application quelle que soit son utilité et ses fonctionnalités :

  • Le responsive web design qui ajustera automatiquement l’affichage de votre page web à la taille de n’importe que écran (ordinateur, tablette ou mobile). Cette technique répond au besoin de nombreux utilisateurs à se connecter sur le web depuis un appareil mobile et d’autant plus important dans le développement d’une web app.
  • La programmation du frontend et l’intégration du design avec HTML et CSS. Il s’agit de l’implémentation du design ainsi que de toutes les interactions entre les composants de l’interface graphique et les utilisateurs.
  • La programmation du backend. La partie back-end va développer et mettre en interaction trois piliers essentiels au fonctionnement de toute application : le serveur d’hébergement, l’application web et la base de données.
  • Les tests automatisés. Une séries de tests est effectuée de façon automatisée afin de réduire les éventuels bugs et erreurs.
  • Les tests d’acceptance manuels. Des tests manuels effectués par les équipes techniques seront ensuite réalisés pour vérifier que l’application web fonctionne correctement et en adéquation avec votre cahier des charges.
  • L’infrastructure d’hébergement. Votre application nécessitera de créer un compte utilisateur de stocker les informations dans une base de données… Complètement invisible pour l’utilisateur, un bon hébergement est indispensable pour assurer le bon fonctionnement de l’application. La base de données permettra de conserver toutes les informations de vos utilisateurs mais aussi les coordonnées des clients, l’identification d’un technicien ou encore les différentes factures.


Le budget de développement de votre application personnalisée dépendra ensuite de votre cahier des charges et de la complexité des fonctionnalités à mettre en place.

Vous souhaitez développer votre application métier sur mesure ? N’hésitez pas contacter nos équipes au 04 72 18 03 60.
Lire aussi : Application métier : développez votre compétitivité grâce aux web app !

 

0

Les épidémies ou les pandémies à caractère planétaire sont un sujet sensible pour les entreprises. Ce dernier l’est d’autant plus qu’aujourd’hui, les interactions mondialisées sont devenues la routine. Une maladie comme le Covid-19 est précisément le cas de figure épidémiologique qui suscite des fortes inquiétudes. Entre risques de contamination et potentielle désorganisation du fonctionnement de l’entreprise, les dirigeants – DRH et communicants en tête – sont en première ligne. Que dire ? Comment ? Jusqu’où ? Quand ? Autant de questions qui se bousculent et se superposent aux craintes des collaborateurs, eux-mêmes exposés à une information massive des médias classiques et des réseaux sociaux. 

Dans ce chaos informationnel, il y a néanmoins un point de départ incontournable : le Code du Travail. Ce dernier impose à l’employeur d’adopter « les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » à travers des « actions de prévention des risques professionnels », des « actions d’information et de formation » et « la mise en place d’une organisation et des moyens adaptés ». Il existe donc un cadre référentiel sur lequel s’appuyer et prendre la parole auprès de ses équipes. Le gouvernement et les différents ministères (santé, travail, éducation nationale…) ont également édicté des directives, en plus des nombreux outils de communication mis à disposition sur Internet et des points presse. Autant de sources documentaires valides qui peuvent dès lors constituer la trame d’une stratégie de communication interne concernant le coronavirus et son évolution, à mesure que les jours s’écoulent. 

Avec les mesures de confinement annoncées par le gouvernement, le risque de perte de lien et de confiance entre les salariés et l’entreprise existe. Conseils pour l’éviter…

Pour les employeurs, il s’agit de réussir, même à distance, à préserver le lien avec les équipes, ce qui contribue à les rassurer et à leur transmettre l’esprit d’entreprise attentive et solidaire. En cette période d’incertitude liée à la pandémie de Covid-19, il est préconisé aux entreprises d’adapter leurs messages en permanence : communiquer seulement quand on est sûr d’avoir toutes les réponses, c’est pire que tout ; la seule vérité est celle de l’instant T. Actuellement, mieux vaut dire « on attend, on vous tient au courant » que de rester silencieux.

1# Informez au fil de l’eau

Rassurez d’abord vos salariés en les informant, au fil de l’eau, de l’impact des mesures gouvernementales sur les décisions et aménagements internes (télétravail, chômage partiel, congés imposés, etc.). Les outils numériques permettent la diffusion rapide de messages cruciaux. Cependant, il ne s’agit pas de remplacer les médias, ni de relayer des informations dont les sources ne sont pas vérifiées. Le but de ces informations est de rassurer, en expliquant comment l’entreprise va s’adapter et en précisant que la période actuelle est une pause et non un arrêt.

2# Désignez des personnes ressources

Le rôle du ou de la dirigeant·e est, plus que jamais, de prendre la parole. Il s’agit aussi de nommer un référent RH pour répondre aux questions relatives à l’organisation du travail, à la sécurité et à la santé. Et selon les besoins exprimés, d’orienter vers d’autres services (DSI, services généraux, assistante sociale…). La communication interne et le management de proximité jouent un rôle important de coordination des différents messages.

3# Recréez des moments conviviaux

Les outils numériques permettent de travailler le lien et de compenser la « distanciation sociale » — mot d’ordre actuel — par de la convivialité à distance. Par exemple, en organisant des visioconférences quotidiennes avec les collaborateurs et collaboratrices en télétravail, ou en leur adressant un message journalier et personnalisé, par courriel, SMS ou autre application. L’entreprise peut aussi organiser des challenges. Pourquoi pas le challenge « Mon espace de télétravail » ? Lancé par plusieurs sociétés, il consiste à poster des photos de son bureau maison sur les réseaux sociaux. Des interactions et conversations sont ainsi recréées de manière virtuelles et ludique.

 

4# Adaptez votre communication à tous les publics de l’entreprise

Il y a les salariés éligibles au télétravail et habitués à ce mode d’organisation, et celles et ceux qui le découvrent dans des conditions exceptionnelles. Pour beaucoup d’entre eux, travailler à domicile demande de composer avec la présence d’enfants ; saluer leur adaptabilité par des messages encourageants contribue au maintien du lien et de la motivation. Quant aux salariés non éligibles au télétravail, pensez à les remercier de leur engagement pour leur présence dans les locaux de l’entreprise ou sur le terrain. Votre entreprise comme d’autres qui l’ont déjà mis en place, peut décider d’accompagner psychologiquement les salariés les plus anxieux. Pour cela il suffit de prévoir via un numéro vert l’assistance d’un psychologue dédié au soutien de vos troupes. 

5# Envoyez des signes de reconnaissance

Il convient d’adapter la communication interne à différents publics, sachant que les collaborateur·trices n’exercent leur métier ni dans les mêmes conditions, ni avec les mêmes usages numériques. Dans certains secteurs industriels par exemple, où le personnel n’a pas forcément d’adresse mail, la mise en place d’une hotline est nécessaire. L’usage du papier est aussi une bonne solution pour communiquer toute l’année et encore plus en cette période.

6# Anticipez et préparez votre communication d’entreprise 

Il s’agit enfin de préparer le retour à la normale, même sans savoir quand il aura lieu. Nous avons actuellement le temps de réfléchir aux messages et aux outils de communication dédiés à l’interne (print/web). Nous pouvons combiner l’usage du print et du web qui se complètent avec efficacité. Profitez de cette période pour préparer votre plan de communication interne post crise. Retours d’expérience, partage des bonnes pratiques, proposition de nouveaux modes de fonctionnement en interne… Les crises majeures nous obligent à nous remettre en cause et à avancer, alors avançons ensemble !

 
 
 

Sources : Olivier Cimelière, Directeur Adjoint ESJ Pro Entreprise / Sophie Girardeau, Journaliste, conseil éditorial, auteur





0

Non classé

Face à l’épidémie mondiale de Coronavirus COVID-19, notre gouvernement a pris la décision de passer au stade 3 du plan de lutte contre cette crise sanitaire. De nombreuses entreprises françaises ont été dans l’obligation de fermer leur établissement ou de tourner au ralenti, mettant ainsi leurs salariés en télétravail ou en chômage partiel. Bon nombre d’entre nous se posent la question : mon entreprise doit-elle continuer à communiquer durant cette période de crise ? La réponse est oui, plus que jamais ! Voici 6 conseils pour une communication adaptée à la situation que nous vivons.


1# Rassurez vos collaborateurs 

Si vous êtes dirigeant d’entreprise, informez en toute transparence vos collaborateurs des mesures qui vont être mises en place dans leur entreprise durant cette période de crise. Est-ce qu’ils seront en télétravail ou en chômage partiel ? Quel en sera l’impact sur leurs revenus mensuels ? Qui va leur verser leur salaire si l’entreprise ferme ? Vos employés vont légitimement vous interpeler sur toutes ces questions et il est essentiel que l’entreprise puisse y répondre de manière sécurisante. Faites preuve de précision et informez le plus tôt possible chaque collaborateur, afin qu’il puisse prendre les dispositions nécessaires en toute sérénité. Si vous n’avez pas encore l’information, dites-leur que vous prenez toutes les dispositions afin d’avoir une information exhaustive et pouvoir les leur communiquer dès que possible. Une bonne communication les informera, les rassurera, et évitera des situations anxiogènes qui s’ajouteraient à celles déjà générées par les médias. Vous souhaitez sans doute également maintenir vos équipes soudées durant cette période difficile… Faites en sorte de garder le lien entre vos collaborateurs isolés chez eux : proposez-leur de réfléchir ensemble à des axes d’amélioration pour leur entreprise, mais aussi pour les missions propres à chacun, via des questionnaires, des brainstorming, des visio-conférences.  Suggérez-leur des challenges collaboratifs ludiques : des sessions de sport en live, des jeux de société en ligne… c’est le moment d’agir ensemble même si l’entreprise est à l’arrêt !


2# Informez vos clients

Quel que soit votre secteur d’activité, vous avez sûrement des projets en cours avec vos clients, des commandes à honorer qui ne pourront peut-être pas être livrées… Même si la santé est au cœur de toutes les réflexions, communiquez auprès de vos clients sur la vie de votre structure durant cette période de crise : la fermeture ou non de votre entreprise, le maintien de vos livraisons, qui contacter en cas de besoin… Et si vous maintenez votre activité, rassurez vos clients sur les mesures prises pour éviter toute contamination : rotation des équipes, lavage des mains réguliers, livraisons sans contact…


3# Adaptez votre discours à la situation

Une crise sanitaire est une période difficile où chacun d’entre nous s’inquiète pour sa santé et celle de ses proches. Votre entreprise doit rester présente en termes de communication, mais pensez à limiter les messages commerciaux, ce n’est pas le bon moment. Privilégiez les messages de soutien, invitez vos lecteurs à suivre votre actualité sans pour autant vendre vos produits. Vos interlocuteurs doivent vous percevoir comme une marque positive et humaine. Si l’actualité est favorable à l’activité de votre entreprise (entreprise de livraison de courses par exemple), communiquez de manière judicieuse et subtile en montrant que vous pouvez apporter des solutions. Vos clients ne doivent pas penser que vous profitez de la situation. Enfin, et surtout, communiquez de façon positive ! Cette situation est suffisamment anxiogène par elle même. Soyez positifs et apportez des solutions, sans rentrer dans le jeu de certains médias qui ressassent en boucle un message mortifère. Proposez des divertissements, des jeux en ligne en rapport avec votre activité ou des services gratuits pour aider les personnes à mieux vivre leur confinement. Ainsi, vous améliorez indéniablement votre image de marque, montrez votre présence en période de crise et créez du lien avec votre communauté. 


4# Utilisez de nouveaux moyens de communication

Si vous utilisiez les canaux de communication traditionnels (affichages publicitaires, arrêts de bus…), inutile de vous dire que leur impact sera faible en ce moment. Heureusement, la communication digitale met à votre disposition des outils de communication totalement gratuits et fréquemment consultés en cette période de confinement, tels que les réseaux sociaux, les articles de blogs (voir rubrique « pourquoi créer son blog d’entreprise? ») et les newsletters. N’hésitez pas à développer ce type d’outils, qui ont un véritable intérêt dans le domaine de la communication, et si vous ne les utilisiez pas, c’est le moment idéal pour les approfondir. 


5# Profitez-en pour faire un point

Votre activité marche au ralenti, voire est à l’arrêt ? C’est peut-être le bon moment pour se poser et traiter des sujets de fond qui n’ont pas toujours le temps d’être abordés. Prenez du recul et pensez aux axes d’amélioration que vous pourriez apporter à votre entreprise dès que la reprise sera là. N’hésitez pas à questionner vos clients via les réseaux sociaux ou à inviter vos collaborateurs à réfléchir aux questions qu’ils n’ont jamais eu le temps d’approfondir en période de pleine activité.


6# Soyez prêts pour la reprise

Bien heureusement, toute crise a une fin et lorsque l’activité reprendra, il faudra que vous soyez prêts, plus fort que jamais. En période de pleine activité, le domaine de la communication est parfois mis de côté au profit de missions considérées comme prioritaires. Cette période de confinement est l’occasion de mettre en place un plan de communication stratégique sur le moyen terme, voire le long terme, ce qui vous permettra d’attaquer la reprise de l’activité l’esprit plus libre. Tout ce que vous aurez entrepris aujourd’hui, ne sera plus à faire demain ! C’est peut-être aussi le moment de refaire votre site internet ou d’en changer le contenu, de réfléchir à de nouveau supports de communication… Avancez sur tous les projets qui peuvent se faire à distance.

 


En bref, COMMUNIQUEZ. Que ce soit dans votre vie professionnelle ou dans votre vie personnelle, gardez le lien avec vos clients, vos collaborateurs mais aussi avec vos proches, appelez-les et prenez des nouvelles, vous en sortirez plus forts.

0

Non classé
10 bons conseils pour essayer d’imprimer et d’utiliser le papier, les encres en faisant attention à l’environnement






1) La base : recyclez les papiers que vous utilisez, que vous recevez.

2) Utilisez du papier provenant de forets gérées de manière durable et quand cela est possible: Optez pour des feuilles au label FSC (Forest Stewardship Council) pour votre imprimante. Grâce à cette certification, vous êtes sûr d’utiliser un papier qui provient d’une forêt gérée de manière durable et responsable.

3) Utilisez du papier recyclé: Le papier recyclé est un papier produit à partir de fibres de bois présentes dans d’autres papiers ou cartons. Son processus de fabrication consiste à plonger les papiers récupérés dans de l’eau. La pâte ainsi obtenue est nettoyée, et si besoin désancrée, avant d’être parfois mélangée à des fibres de bois vierges.

4) Réutilisez le papier: faites en des brouillons






5) Utilisez des imprimantes moins ènergivores et plus économes en encre

6) Imprimer recto-verso au maximum.

7)Utilisez des encres végétales: On parle d’encres offset végétales lorsque les encres ne contiennent pas d’huiles minérales comme diluants, mais uniquement des huiles végétales. Les huiles végétales utilisées sont entre autres : les huiles de lin, de bois de Chine, de soja, et, dans une moindre mesure, de colza, de tournesol, de maïs, de cœur de palmier, de noix de coco, de canthome, d’oiticica. Les résines naturelles sont des produits extraits de pins spéciaux. Les huiles végétales et les résines entrent dans la composition des encres de 40 à 80%. Le reste étant composé de pigments (entre 15 et 25%), d’additifs (entre 0 et 3%) et de siccatifs (2 à 4 %). Les pigments et la majorité des additifs ne sont pas issus de ressources renouvelables. Les pigments sont des produits de synthèses néanmoins biodégradables.


8) Imprimer en noir plutôt qu’en couleur ou alors les encres vegetales de couleurs citées ci-dessus qui offrent de nombreux avantages :
– un meilleur transfert : des couleurs plus brillantes, plus intenses.
– une meilleure stabilité eau-encre : vitesse de machine accrue et gâche réduite.
– un séchage et une résistance au frottement supérieurs sur certains papiers
– un moindre impact sur l’environnement : réduction de la consommation d’encre et de papier, une recyclabilité plus aisée, une réduction des C.O.V (composés organiques volatiles).





9) Utilisez des applications de sauvegarde de vos documents sur ordinateur ou smartphone

10) Privilégiez le courrier électronique lors d’envoi de fichier/document important a un client
0

Non classé

« Le papier est né en Chine vers la fin du IIIème siècle avant l’ère chrétienne, sous le règne de l’empereur Chiuangdi (dynastie des Qin). Au VIIIème siècle, les arabes apprennent l’art chinois de fabrication du papier, et le transmettent peu à peu à l’occident. Au XVème siècle, l’invention de la typographie par Gutenberg accroît la consommation de papier. Mais c’est au XIXème siècle que l’industrie du papier prend réellement son essor. Au siècle suivant, elle devient l’industrie lourde que nous connaissons aujourd’hui. Le papier a toujours accompagné l’activité et le développement de l’homme, assurant par là même l’essor des peuples qui en maîtrisaient la fabrication. Vers 1440, nouvelle révolution :  l’invention de la typographie (basée sur le principe de caractères mobiles) par Gutenberg dope l’utilisation et donc la fabrication du papier. »

 

// Le papier dans le monde et en France

Dans le monde, la consommation de papier et carton a augmenté de 13% en 15 ans (de 2005 à 2020). En France, la consommation annuelle de papier est d’environ 8,8 millions de tonnes, 279 kg de papier sont fabriqués par seconde et la consommation moyenne par habitant en un an est de 136kg, classant la France au 22e rang mondial de consommation de papier

 

// L’industrie du papier

Livres, journaux, prospectus, documents administratifs, cahiers, carte… le papier est partout ; à la maison, au travail, à l’école, dans la rue, chez le médecin, au bureau de poste… « Copacel, l’union française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses, a présenté un rapport sur l’année 2018 de la production papetière française : celle-ci a connu une hausse de son chiffre d’affaires de 4,5 %, contre une baisse de son volume de production de 2 %, avec 7,9 millions de tonnes. Du côté des papiers à usages graphiques, où se classent notamment les papiers destinés à l’impression, le repli est net, avec – 5,1 % du volume de production »

 

// Le papier a de la valeur

Le papier a toujours pour vocation d’inscrire un fait, transmettre un message, communiquer une information.. Il devient un levier de valeur pour les marques, lorsqu’il joue sur ses atouts. Car il en possède de nombreux.

Le papier comme vecteur d’émotion : faire-part de mariage, de naissance, annonce, voeux, correspondances.
Le papier comme vecteur de sensation, d’éveil des sens : le geste, le toucher, l’odorat, les plis, les grammages, les encres qui brillent ou qui soulignent la beauté d’une photographie, le poids de l’objet dans la main, le beau papier sont autant de raisons de continuer à penser que le papier continuera a exister.


// Le papier peut être écolo

Le papier bio : optez pour des feuilles au label FSC (Forest Stewardship Council) pour votre imprimante. Grâce à cette certification, vous êtes sûr d’utiliser un papier qui provient d’une forêt gérée de manière durable et responsable.

Le papier recyclé : il s’agit d’un papier produit à partir de fibres de bois présentes dans d’autres papiers ou cartons. Son processus de fabrication consiste à plonger les papiers récupérés dans de l’eau. La pâte ainsi obtenue est nettoyée, et si besoin désancrée, avant d’être parfois mélangée à des fibres de bois vierges.

L’impression écologique : utilisez des cartouches d’encre qui font attention a leur impact écologique ou encore mieux opter pour l’encre végétale, utilisez le mode « brouillon » de votre imprimante qui va permettre de réduire la consommation d’encre et favorisez l’impression en noir et blanc si cela est possible et recto-verso.


// Papier ou digital ? Papier et digital !

La complémentarité est souvent source d’efficacité. En conclusion, ne lésinons pas sur le print mais pas non plus sur les nouveautés que nous offre le digital. Utilisons à bon escient les outils et ajustons les ensemble pour une communication harmonieuse.


 

0

Non classé

Canishub

https://www.canishub.com/pricing/


Analysez le comportement des utilisateurs et personnalisez l’expérience client à chaque point de contact, à l’aide d’un seul tableau de bord

CanisHub augmente les ventes de votre boutique en ligne de 15% en moyenne en personnalisant le parcours de vos clients via le Web, le courrier électronique, les SMS et le push.

+ : Messagerie comportementale, coupons basés sur les scores, 10+ algorithmes de reconnaissance. Segmentation dynamique : Segmentez vos clients par RFM, cohorte, intérêt, probabilité d’achat, etc. en temps réel. Aperçu du commerce électronique. Engagement omnicanal, contrôlez la personnalisation transparente sur le Web, la messagerie électronique, les SMS et push en utilisant un accès unique.

Tarif : 15 à 45 € / mois en fonction des options.



Referralcandy

https://www.referralcandy.com/

Augmentez vos ventes grâce au marketing de bouche à oreille

Complétez votre stratégie marketing avec un programme de parrainage

+ : Un programme de référence qui s’exécute lui-même. Les récompenses sont automatiquement versées. 

ReferralCandy libère votre temps afin que vous puissiez gérer votre entreprise.

Trouvez un nouveau niveau d’engagement dans les campagnes que vous envoyez et regardez votre ROI monter en flèche

Analyses exploitables.

Tableaux de bord détaillés


Tarif : A partir de 49$ / mois


Convert Atravia

https://convert.avatria.com/

« Améliorez la conversion. Aidez vos clients à trouver ce dont ils ont besoin. »

Avatria Convert utilise les données et l’apprentissage automatique pour rendre vos pages de catégorie plus intelligentes.

 

Tarif : modulable en fonction des options. Simulation possible dans tarification.



Storychief

https://storychief.io/

Collaborer. Distribuer. Mesure. Tout en un seul endroit.

StoryChief est l’outil fiable qui vous permet de co-créer, planifier, optimiser et distribuer des articles sur différents canaux de publication à partir d’un seul endroit.

+ : Optimiser votre collaboration. Publier rapidement. Mesurer la qualité.

Tarif : une formule gratuite. + D’options de 12$ à 72$



Huree

https://www.hurree.co/

« Améliorer la segmentation du marché avec une seule plateforme »

Les interactions de chaque individu réunies dans un profil unique pour renforcer vos décisions commerciales 

+ : Segmentation dynamique, analyse et reporting, intégrations bidirectionnelles, messagerie automatisée personnalisée..

Tarif : sur demande.




Storespot

https://www.storespot.io/en

Convertir les visiteurs en clients payants est difficile. StoreSpot crée automatiquement des publicités de remarketing efficaces sur Facebook et Instagram pour votre boutique en ligne.

+: Gagnez du temps, créer des publicités en quelques clics sans vous perdre dans le gestionnaire de publicités Facebook.

Augmentez vos revenus en convertissant davantage.


Tarif : A partir de 25€/mois

 




Yoguara

https://www.yaguara.co

« Une nouvelle façon de travailler mieux plus vite ensemble »

une plate-forme conçue pour agréger et simplement présenter des données pour une utilisation opérationnelle à tous les niveaux d’une organisation.


+
: Vous pouvez intégrer vos outils favoris (instagram, shopify, facebook..)


Tarif : sur demande

 



Namescore

https://www.namescore.io/

« Vérification des noms d’entreprise et de marque plus rapidement que jamais »

Découvrez en un clic si votre idée du nom d’entreprise convient à un usage professionnel. Entrez simplement le nom de votre entreprise ou de votre marque.

+ : Name score vérifie la qualité, l’adéquation et la convivialité

Tarif : sur demande

0

Non classé
Quelques conseils en ce début d’année pour chouchouter ses clients et leurs donner envie de redémarrer l’année avec vous.

Nos directrices de clientèle vous transmettent , leurs bons conseils pour instaurer et entretenir une bonne relation de confiance avec vos clients.





– Soyez professionnel: Faites du bon travail, soignez vos échanges dès les premiers instants, instaurer une relation de confiance.




– Démarquez-vous & soyez innovant:Pour une demande ou un projet récurrent, faites preuve d’originalité. Surprenez vos clients avec un nouveau concept, un nouvel outil de suivi plus performant, moins contraignant..





– Adoptez une attitude dynamique et pro-active dans les échanges. N’attendez pas de vos clients qu’ils reviennent vers vous lorsque vous envoyez des éléments. Sollicitez-les. Challengez-les pour éviter les aller retours et mises à jour.






– Créer et susciter le besoin: soyez force de proposition envers vos clients. N’attendez pas qu’ils vous contactent pour un projet, anticipez leurs besoins, faites des propositions de projets, collaboration, RDV.





– Favoriser le contact Humain: Communiquez régulièrement avec eux et pas uniquement pour leurs vendre vos services. Adressez vos voeux. Privilégié une conversation téléphonique ou une réunion skype plutôt que des emails. Envoyer votre newsletter avec vos dernières actualités des projets et services sur lesquels vous avez travaillés, un mail pour prendre des nouvelles du bon déroulement d’un changement/projet interne à l’entreprise et parfois perso quand la relation avec votre interlocuteur le permet.



– Avoir comme qualité première l’écoute. Re-formaliser la demande de son client, analyser les besoins et lui proposer avec pertinence le meilleur outil.




Quelques Articles complémentaires sur le sujet:

Marketing relationnel

Relation client

 

0

Non classé

Chaque quinzaine on vous emmène à la découverte des outils qui nous changent la vie afin de vous faire profiter de nos petites trouvailles. Que ce soit en Web, Print ou Évènementiel, le bon conseil commence par de bons outils alors on a décidé de partager nos petits Toolz avec vous pour ne plus jamais vous laisser dans la galère !  Cette semaine vous trouverez nos outils pour gérer et simplifier votre comptabilité, la facturation de vos clients et votre gestion des stocks. 9 Applications utiles en cette fin d’année 2019 pour vous organiser tout au long de l’année 2020. 




Gérer et organiser sa comptabilité avec:



Quickbooks

Quickbooks.intuit.com

« QuickBooks vous permet d’automatiser facilement toutes vos tâches récurrentes »

QuickBooks est un Logiciel de comptabilité et de facturation pour les TPE. Vous pouvez suivre votre trésorerie et votre CA en temps réel. Vos factures et notes de frais, saisies en une photo. Pilotez votre entreprise en suivant vos indicateurs-clés et en maîtrisant vos dépenses.

+ : Nombreuses fonctionnalités compatibles comme paypal, iscanner, logiciel 100% en ligne, synchronisation bancaire, appli mobile Android et iOS.


Tarif: Abonnement de 10 à 50 euros / mois. Avec régulièrement des offres à -50% sur les abonnements. 

 




Vapor



Vaporinterface.com

« Logiciel de comptabilité piloté par l’IA »


Un outil comptable simple, intuitif et puissant conçu pour gérer vos finances et faire passer votre entreprise au niveau supérieur.

+: Vous gardez une trace des factures et des clients pendant que vous gérez l’argent entrant et sortant de votre entreprise. Vous pouvez gérer efficacement et rapidement les paiements des clients, surveiller en continu la croissance de votre entreprise grâce à diverses mesures de performance. Faites facilement et intelligemment des calculs qui déterminent la rentabilité de votre entreprise.

Tarif: Sur demande




Myracle



myracle.co

« Bonjour Myracle, au revoir excel »

Une nouvelle façon de gérer votre budget marketing. Simple, visuel et collaboratif. Myracle est un logiciel qui vous permet la configuration, l’édition et le travail sur votre budget marketing: vous consultez automatiquement vos dépenses sur Facebook et Google, ajoutez des membres de l’équipe à une catégorie pour leur donner accès au budget dont ils sont responsables, accédez à l’historique des entrées et voyez qui a ajouté quoi, quand et pourquoi.

+: Conçu spécialement pour les budgets marketing.

Tarif: Gratuit





Facturer vos clients avec:



Cloudmango

cloudmango.io

« La compta à portée de tous »

Logiciel de facturation et CRM conçu pour les indépendants et les petites entreprises. Un CRM simple qui vous aide à assurer le suivi de vos prospects, de vos opérations et de votre productivité à l’aide de l’interface utilisateur intuitive de Cloudmango. Vous pouvez également générer des rapports.

+: Personnalisez vos factures avec votre marque. Transformez vos devis en factures. Envoyez des rappels de paiement automatiques. Enregistrez vos paiements entrants et sortants.

Tarif: de 9 à 29 euros en fonction des packs.






Snappybill

snappybill.com



Site pour faire des factures en ligne, intuitif et rapide.


+
: Facture en euros ou dollar. 


Tarif: Gratuit





Invoice quickly



invoicequickly.com

« Passez maintenant moins de temps à la comptabilité et plus de travail productif » 

Outil de facturation en ligne pour les indépendants & les PME.

+ : Rapide, sécurisé et facile à utiliser.

Tarif: à partir de 9,95$ / mois






Outils de paiements avec:


Superpay


Superpay.it

« Paiements récurrent ou ponctuels sans friction et rapides »

Outil de collecte de paiement puissant, sécurisé et facile. 3 fonctionnalités en fonction des typologies de paiements : demande de paiement, paiement récurent, liens de paiement.

+: Transactions illimitées. Utilisateurs illimités. Aucun frais d’installation. Pas de frais mensuels. Page de paiement personnalisée. Notifications SMS globales.


Tarif: 1% sur les frais + supplément si pays non francophone. 

 


Bundlify

bundlify.com



Bundlify est un logiciel de gestion des clients, de suivi des factures et de traitement des paiements pour les indépendants que vous connectez à Stripe (logiciel de payement) puis sur votre site.

+: Faire payer les clients directement sur votre site.

Tarif: 19$ à 99$ en fonction du nombre de client à facturer.




Gestion des stocks avec:


ZapERP 


zaperp.com


« Passez plus de temps à développer votre entreprise et moins à gérer vos stocks »

ZapERP est un inventaire multicanal avec une gestion des stocks et l’exécution des commandes. Vous pouvez vendre et distribuer vos produits. Gérer toute votre entreprise et augmenter vos profits.


+: Plateforme qui centralise et optimise tout les éléments pour le suivi des stocks. Intégration possible de CRM, quickbooks, générateur de rapport intelligent.. 

Tarif: 25$ à 125$ en fonction des packs et jusqu’à 8 utilisateurs

0

Blog, Non classé

Comment organiser un événement éco-responsable? Quels moyens, entreprises, associations avons nous dans nos régions pour nous aider? quels dispositifs faut-il privilégier? Trait d’union répond dans le petit guide de l’événement éco-responsable à toutes vos questions à ce sujet.




UNE COMMUNICATION ÉCO-RESPONSABLE 



Les impressions papier ne vont pas de paire avec la dimension éco-responsable d’un événement. Pour cela, optez pour une communication dématérialisée (réseaux sociaux, site internet, mailing…). Si l’usage du papier est nécessaire, privilégiez le papier recyclé ou écolabellisé, imprimez recto verso pour éviter la consommation de papier et d’encre, favorisez les encres végétales, etc.


Pour votre signalétique, essayez de faire en sorte qu’elle soit éco-conçue et qu’elle puisse être réutilisée lors de prochains événements (flèches, bienvenue, toilettes) (cf. rubrique Signalétique en fin de document)


 Éco-Astuce :
Si votre client souhaite concevoir des bâches publicitaires, des kakémonos, des roll-ups , des oriflammes ou créer des T-shirts floqués pour son événement et qu’il ne souhaite pas les récupérer suite à l’événement, des artistes de la région les récupèrent pour les recycler en objets de décoration ou de mode (trousses, sac à mains, etc.). 



A toutou Hasard à Lunéville : recyclage du textile et de bâches en manteaux pour chiens, bagagerie, etc. (Ctéphanouchka Galkine : 06 16 99 27 29).


Saikna Créations à Metz : recyclage des bâches publicitaires et autres textiles (06 03 33 55 61 – https://saiknacreations.wordpress.com)


La fibre du tri: pour trouver partout en France où déposer textiles, chaussures, linges de maison, maroquinerie.. www.lafibredutri.fr

Debrouille paris : Recyclage artistique au Jardin Hérold – 9, rue Francis Ponge, Paris 19e www.debrouille.com

Ateliers jardinage écologique et art de la récup’ : le mercredi de 16h00 à 17h30 – 06 66 05 72 08 – jardindebrouille@gmail.com

La frich market Lyon: Le Frich’Market valorise par son intervention les déchets de matières premières et de matériaux issus de l’activité des entreprises industrielles de la région. Collectées et reconditionnées, ces matières de seconde vie sont proposées à des prix solidaires à notre réseau de créateurs, créatifs et constructeurs. Friche Artistique Lamartine , 21 rue Saint-Victorien 69003 Lyon – boxfrichmarket@gmail.com



DES OUTILS DE FILTRAGE ÉCO-CONÇUS 


Pour le choix de ces outils, il faut prendre en compte plusieurs éléments : l’impact écologique du matériau utilisé (coton, tissu ou PET recyclé) mais aussi le lieu de fabrication et de marquage (France ou Europe). Il n’est par exemple pas astucieux de prendre des outils en coton biologique s’ils proviennent de Chine, l’impact environnemental n’en sera en aucun cas positif. 


Bracelets événementiels 

La solution la plus éco-responsable est celle du bracelet en coton (biologique de préférence) ou en papier fabriqué et marqué en France. 

Promosapiens : bracelet en coton ou en papier origine France avec fermeture inviolable, marquage 1 couleur. Plus d’infos : www.promosapiens.fr

Label Française : bracelet en coton biologique origine France avec fermeture par un noeud marquage 1 couleur. Plus d’infos : www.label-francaise.fr


Tours de cou 

Privilégier les tours de cou recyclés/recyclables, si possible fabriqués et marqués en France.

Version écologique : tour de cou événementiel en PET recyclé fabriqué en Europe (Pologne) – Attention, une seule référence produite en Europe.

Plus d’infos : www.versionecologique.com


Porte-badges A6 

Il est très difficile d’en trouver dans un matériaux éco-responsable puisqu’ils sont toujours en PVC. Privilégier dans ce cas ceux fabriqués en France.

Promosapiens : porte-badge fabriqué en France format A6

 
Éco-Astuce :
Pour une véritable dimension éco-responsable, vous pouvez proposer à votre client de ne pas effectuer de marquage sur les tours de cou. Ainsi, vous pouvez proposer une urne de récupération de badges à la fin de l’événement pour pouvoir les recycler en les réutilisant lors de vos prochains événements. 


DES GOODIES MADE IN FRANCE

Avant de proposer des goodies à vos clients, il important de prendre en compte :

  • l’impact écologique des matériaux utilisés

  • le lieu de fabrication (transports induits, conditions sociales des salariés)

  • la durée de vie du produit : réelle (solidité, qualité) mais également suggérée (utilité réelle et originalité).


Les cadeaux publicitaires sont souvent fabriqués à l’autre bout du monde avec des matériaux de qualité plus que discutable, aux antipodes d’un événement éco-responsable. Voici donc quelques idées de goodies VRAIMENT éco-responsables :


La gourde GOBI


Incontournable, la gourde GOBI est un vrai objet publicitaire éco-responsable.

À l’heure de la remise en question des bouteilles en plastique, les Français adoptent de plus en plus les gourdes réutilisables pour leurs activités quotidiennes.


Le vrai + de la gourde GOBI : c’est quasiment la seule gourde publicitaire fabriquée en France dans le Val de Marne sans Bisphénol A et personnalisable. 


Plus d’infos sur www.gobilab.com


Les goodies écologiques, Made in France et soutenant une cause 


Gift for Change est un site d’objets publicitaires, principalement en bois, ayant un engagement éco-responsable. Les objets sont pour la plupart éco-conçus, en France ou en Europe, dont le tarif varie selon la cause que l’entreprise souhaite soutenir (protection des abeilles, reforestation, éducation des enfants…).

Plus d’infos sur www.giftsforchange.fr


Les goodies Made in France


Catalogue Promosapiens : http://online.fliphtml5.com/otna/woog/#p=1


Catalogue Objetrama : https://www.objetrama.fr/evenementiel/objet-publicitaire-made-in-france.html



LE CHOIX DU BON TRAITEUR

Les buffets, cocktails ou dîners de gala sont le point-clé d’un événement éco-responsable et ce à travers plusieurs aspects.


Le choix du traiteur 

Optez pour un traiteur ayant une gestion éco-responsable de ses événements :

Des achats responsables : circuits courts, valorisation des territoires, saisonnalité des aliments et choix d’aliment biologiques et locaux, traçabilité sur l’ensemble de la production

De bonnes conditions de travail : bien-être des salariés, formation des apprentis, égalité des chances, diversité et handicap, bilan carbone

La valorisation : gestion et recyclage des déchets, redistribution des surplus alimentaires


Le choix de la vaisselle

Utilisez des éco-cup, de la vaisselle recyclable, biodégradable et compostable.

Attention, 99,9 % de la vaisselle biodégradable que vous trouverez sur les sites internet “bio, nature, développement durable” provient des pays asiatiques. Voici les rares sociétés qui sortent du lot avec une fabrication française ou européenne :

Version écologique : Ecocup 60 cl fabriquée et marquée en France

Plus d’infos : www.versionecologique.com


Bioterm
: production de vaisselle biodégradable en son de blé ne nécessitant aucun apport chimique, une très faible quantité d’eau et compostable en à peine 30 jours. La vaisselle en son de blé est résistante au four et au micro-ondes et est fabriquée dans une usine agricole en Pologne. Plus d’infos sur :  biotrem.pl/fr


Compost-able
: la vaisselle en PLA (amidon de maïs) est fabriquée en Allemagne, les accessoires pour boissons chaudes (porte-gobelet et agitateur) sont fabriqué en France et les gobelets pour boisson chaudes en Espagne. Plus d’infos : www.compos-table.fr


DES DÉCHETS CORRECTEMENT RECYCLÉS

 

Elise : Depuis 1997, ELISE a mis en place un système de tri adapté aux besoins des entreprises tout en respectant la réglementation en vigueur pour la collecte et le recyclage des déchets. Lors de votre événement, et si ce n’est pas le traiteur qui gère le tri des déchets, Elise vous aidera à collecter et trier vos déchets, les récupérera pour un recyclage par type de matériaux. Plus d’infos : www.elise.com.fr,Partout en France.



DES PRESTATAIRES LOCAUX

Le transport est l’un des éléments clés d’un événement éco-responsable. Afin de réduire au maximum le bilan carbone, il est important de favoriser les circuits courts en faisant appel à des prestataires locaux, et ce quel que soit le domaine d’activité. De cette manière vous réduirez le temps de transport et donc l’empreinte écolo­gique et valoriserez votre territoire et ses acteurs locaux.




Quelques références à Paris, Lyon & Nancy


Création de décors événementiels :

Albema France : 9 rue Marguerite des prés – 54270 Essey-Lès-Nancy

Tél. : 06 34 44 34 47 – www.albema-france.fr

Polycrea décoration : 28 rue du Faubourg St Phlin – 54510 Art-sur-Meurthe

Tél : 06 50 50 14 79 – www.polycrea-decoration.com


Animations :

Photobooth Lorraine : Axe Nancy-Metz

Tél. : 06 60 87 66 48 – www.photobooth-lorraine.com

VIP box (borne photo) : Parc des saules – 57280 Hauconcourt 

Tél. : 09 52 45 52 17 – www.vip-box.fr


Gospel
(animation musicale) 

CASUN5 (spectacles et animations musicales) :  870 rue Denis papin, 54710 Ludres Tél. : 03 83 29 32 98 – 06 77 22 95 73 – www.casun5.fr


Signalétique :

Les Spirales d’Élise (gravure sur bois, signalétique en bois à prix très abordables) :

78 boulevard du 26e RI – 54000 Nancy 

Tél. : 06 71 27 02 16lesspiralesdelise.com

TDEC (impression tous supports) : 2 rue des Bouleaux – 54840 Velaine-en-Haye

Tél. : 03 83 95 16 16 – www.tdec-serigraphie-numerique.fr

THORAX (impression badges PVC) : 20 rue de la Douane, 54000 Nancy

Tél. : 03 83 35 42 45www.thorax-groupe.com


Clean tag

Biodegrad: 50 rue Boileau – 69006 Lyon

Téléphone – 09 83 55 01 89 

www.biodegrad.com


Velo taxi

Cyclo city tour: le deplacement ecologique à lyon.

43 rue Molière 69006 Lyon – Tel: 06 23 14 30 08 – www.cyclocitytours.com


Décorations végétales:


Fleur de cocagne
: des compositions florals

Ce nouveau type de fleuriste – production, confection et commercialisation de bouquets éthiques et écologiques étant regroupées sur un même site – contribue également à l’égalité entre les femmes et les hommes  en matière d’emploi, en proposant un métier support dynamisant, valorisant et porteur de débouchés.

Tulipes, mufliers, anémones et de multiples variétés de roses… : les bouquets sont champêtres, originaux et durables ! Les fleurs sont vendues par abonnement ou dans les réseaux de distribution partenaires locaux.

22 rue de la Mare 91630 AVRAINVILLE – Mail : adherent@fleursdecocagne.fr   Tél : 01 60 82 94 96  –  www.reseaucocagne.asso.fr


Moon event
: du végétal dans vos événements www.moon-event.fr

TEl :09 83 23 43 14 – Demande de devis : contact@moon-event.fr – 66 bis avenue Victor Cresson, 92130 issy les moulineaux

 
0

PREVIOUS POSTSPage 1 of 2NO NEW POSTS